Audiovisuel public : l’Etat n’a pas de vision politique claire !

L’audiovisuel public est dans la tourmente. Un rapport sénatorial de 2015 préconisait déjà de tout regrouper dans une seule entité, comme une sorte de retour à l’ORTF, pas sûr que le public y gagne au final et que dire des personnels ?

L’Etat a demandé récemment 80 millions d’économies au secteur public, un récent rapport qui a fuite préconisait la disparition de France Ô, les récentes déclarations de certains membres du gouvernement et du président MACRON n’ont pas rassurés le secteur, et pour cause.

Le sort réservé aux outre-mer dans ce mouvement qui s’amorce m’inquiète légitimement :

– Quelle place le groupe entend assurer sur une diffusion nationale ?

– Est-ce que l’hypothèse de la disparition de France Ô est abandonnée  comme me l’avait dit Annick GIRARDIN le 07 décembre ?

– Quel est le calendrier de la réforme?

Autant de questions que j’ai souhaité poser à la Ministre de la Culture, Mme Françoise NYSSEN,  lors de la séance des questions d’actualité au gouvernement, ce mardi 19 décembre au Sénat.

Je pensais pouvoir disposer d’éléments de réponse concrets de la Ministre qui n’est restée que dans les généralités en intégrant un seul élément intéressant dans le discours : comment le groupe France TV peut améliorer la diffusion des productions outre-mer sur toutes les chaînes du groupe.

Pour le reste de mes interrogations, je vous laisse juger de la qualité de la réponse ministérielle que je considère largement insatisfaisante.

Elle m’a indiqué qu’aucune décision n’était prise à ce stade, cela implique donc que la disparition de France Ô n’est pas écartée contrairement à ce que m’a déclaré la Ministre de l’Outre-Mer lors de la discussion des crédits outre-mer le 07 décembre. Le flou le plus total règne donc y compris au niveau gouvernemental.

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :