Quelle politique de transports de l’Etat pour Saint-Pierre et Miquelon ?

Ce jeudi 09 mai, j’ai répondu à l’invitation de Madame Elizabeth BORNE, Ministre des transports, qui avait convié tous les parlementaires ultramarins à une déjeuner de travail.

La Ministre Annick Girardin aurait du être parmi nous mais l’actualité politique locale l’aura visiblement retenue après sa visite privée qui devait s’achever ce 08 mai.

A cette occasion j’ai tenu à rappeler 3 sujets concernant Saint-Pierre et Miquelon, sur lesquels nous attendons des réponses claires de l’Etat :

1. Pérennisation de la ligne aérienne directe :
Le succès des 8 premiers vols réalisés en 2018 et des 12 vols d’ores et déjà commercialisés pour cet été 2019, doit amener le gouvernement à étudier la manière de pérenniser ces vols après 2019.

Cela peut avoir des conséquences juridiques sur la délégation de service public actuelle et des conséquences financières que l’Etat doit assumer pour désenclaver le territoire comme il l’a lui-même affiché à plusieurs reprises.

2. La nécessaire coordination du transport maritime en fret entre Saint-Pierre et Miquelon :
Lorsque j’étais président de la collectivité, nous avions adopté une délibération demandant au gouvernement de permettre au Conseil Territorial d’exercer par voie de délégation, la compétence de transport de fret entre nos îles dans la perspective de l’arrivée des ferries et cela avec la dotation financière que l’Etat devait y mettre.
A l’époque, le gouvernement n’a pas daigné répondre à cette demande officielle.

Ce sujet est toujours d’actualité : il est incompréhensible que deux entités publiques assurent un bout de desserte sans concertation alors que la subvention importante de l’Etat à l’opérateur privé , serait venue abonder intelligemment les comptes de la collectivité. Nous avons fait plusieurs approches à l’égard de l’Etat sans succès.

Plutôt que de l’évoquer publiquement devant le parlement, j’ai indiqué à la ministre présente, qu’il était indispensable que nous nous penchions sérieusement sur ce sujet pour qu’une seule entité (Collectivité Territoriale) puisse assurer le service de transport maritime en fret inter-îles.

Le débat est lancé, nous jaugerons de la volonté de l’Etat de vouloir se mettre concrètement en mouvement sur ce sujet.

3. Un Port d’intérêt national laissé à l’abandon :
L’état de délabrement du port de l’Archipel nécessite des décisions et des actions fortes de l’Etat, propriétaire des ouvrages. Des annonces ont été faites et nous savons que les financements manquent déjà à ces projets Etatiques.

Une nouvelle mission vient d’être lancée par l’Etat sur la gouvernance du port. J’ai indiqué à Madame BORNE que ce sujet était crucial et qu’il devait être abordé sans aucune arrière pensée de l’Etat.

Celui-ci pourrait être tenté de vouloir faire du port un port « privé » avec les conséquences qui en découleraient : comment raisonnablement faire supporter l’entretien du port à une population de 6 300 personnes ?

L’Etat pourrait aussi être tenté de vouloir que la collectivité territoriale (que j’invite à la plus grande prudence sur ce sujet) s’implique encore plus dans cette gouvernance : j’ai toujours été très réticent à cette idée, position qui se durcit aujourd’hui quand je vois tous les freins de l’Etat sur les projets portuaires du Conseil Territorial.

Rien n’avance et cela est  une volonté politique claire de retarder l’entrée en force projet des ferries à Saint-Pierre comme à Miquelon où le port est laissé en déshérence totale par l’Etat qui a déjà déclaré en 2014 (conseil portuaire) ne pas souhaiter agrandir le port là-bas. Le Courrier des élus de Miquelon sur le port de la commune en date du 04 mars n’a pas encore obtenu de réponse, comment interpréter ces silences ?

2 commentaires sur “Quelle politique de transports de l’Etat pour Saint-Pierre et Miquelon ?

Ajouter un commentaire

  1. deux questions Monsieur Le Sénateur Comment voyez vous le transport des containers avec les ferries ? et aussi de quel port: Halifax , Sydney ou Fortune .

    J'aime

    1. Cher Adrien, les ferries peuvent transporter 3 containers sur le pont,
      cela ne pose donc aucun souci de ce point de vue.
      Si tu relie mon post , je parle de la desserte en fret entre Saint-pierre et Miquelon, pas d’autre port

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :