Pour un service universel de santé au travail

Après de longs mois d’auditions, de discussions, d’échanges avec les acteurs de la santé au travail – institutions, dirigeants, partenaires sociaux et experts –  ma collègue Pascale Gruny et moi même avons le plaisir de vous livrer notre rapport d’information sur la santé au travail  en écho à celui de notre collègue, la députée Charlotte Lecocq.

Nous avons regroupé nos analyses et nos recommandations en 4 points :

  • améliorer la cohérence et la lisibilité de la gouvernance ;
  • garantir un service universel de santé au travail ;
  • renforcer les moyens humains et financiers de la santé au travail ;
  • faire de la santé au travail une composante à part entière de notre politique de santé publique en l’imposant comme un levier de la prévention primaire.

Aussi, suite à mon cycle de conférences sur le bien-être au travail depuis juin 2018 et ma sensibilisation à ce sujet, j’ai voulu insister sur un point qui m’est cher, la souffrance au travail,  vrai sujet de notre société actuelle.

Comment faire face à la montée des RPS (risques psycho-sociaux) ? 

Les pistes sont nombreuses et diverses, j’en suis conscient, mais déjà ici,  nous proposons:

➡️ une sensibilisation accrue, par la formation, des encadrants, des salariés et des personnels de l’inspection du travail à la prévention des RPS et àl’importance de l’organisation du travail sur l’état de santé des salariés ;

➡️ la présence obligatoire, dans tous les services de santé au travail (SST), d’un psychologue du travail au sein de l’équipe pluridisciplinaire ou le conventionnement avec une structure en disposant ;

➡️ l’association du service social du travail à l’équipe de santé pluridisciplinaire des SST ou le renforcement du lien entre les SST et les services sociaux du travail autonomes des entreprises de plus de 250 salariés.

Je vous invite à lire sur ce point précis ce qui est en fin de rapport.

J’espère que cette sensibilisation sera reconnue par le gouvernement dans le projet de  loi en préparation.

La santé au travail en quelques chiffres : Santé au travail en quelques chiffres 

Rapport d’information en version complète :
27727_rapport_information.jpeg

 

Un commentaire sur “Pour un service universel de santé au travail

Ajouter un commentaire

  1. Je suis en train de lire ce nouveau rapport qui doit permettre de faire évoluer la santé au travail au sein des entreprises et au delà. L’idée de faire un service de santé au travail universel, ouvert à tous les salariés mais aussi aux travailleurs indépendants est excellente. Dans un projet que je porte pour l’archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon cette idée est reprise et s’étend même aux agents de la Fonction Publique. En effet, la médecine du travail dans l’archipel doit s’ouvrir au plus grand nombre car à ce jour des personnes en sont exclues, y compris au sein de la fonction publique comme par exemple les agents de l’Éducation Nationale ou les personnels de l’éducation Nationale doivent faire de la médecine du travail via internet ! Peut-être que ce rapport va permettre de réveiller certaines consciences pour offrir au monde du travail, non pas un contrôleur de plus, mais une organisation au service des entreprises et des salariés. Le projet est prêt, il n’y a plus qu’à se mettre autour de la table.
    Voir ici: https://denisgarnier.blog/2018/02/26/prevention-sante-au-travail-a-saint-pierre-et-miquelon/

    J'aime

Répondre à Denis GARNIER Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :