Quatorzaines : la vérité si je mens !

Je dois m’avouer à peine surpris de la réaction de l’Etat en plateau télé de SPM la 1ère ce samedi 27 juin 2020 à propos des protocoles sanitaires à l’entrée sur l’Archipel.

A peine surpris également par l’aplomb du Préfet qui laisse entendre avec assurance qu’il y aurait des agitateurs de peurs sur l’Archipel (moi j’y vois des concitoyens inquiets comme ceux du collectif 114N , ils apprécieront le qualificatif utilisé par l’Etat) et que les quatorzaines sont toujours les mêmes mais …

… bien sûr que non !

A entendre le préfet , on pourrait penser que je suis le seul à faire le constat des quatorzaines allégées. Mais ce n’est pas le cas. 

J’aimerai donc demander à tous ceux à qui les services de l’Etat ont proposé une quatorzaine dans une habitation occupées par d’autres personnes, de se faire connaître auprès de moi afin d’évaluer plus précisément le nombre de cas concernés. Je suis persuadé que cela n’est pas anecdotique … 

L’objectif est simple : mettre l’Etat devant ses approximations …

Et le préfet de dire triomphalement pour étoffer son propos que sur des vols de 40 personnes 15 vont à l’hôtel. Oui tant mieux mais ce n’est pas de cela dont je parle. Je dénonce les conditions sanitaires réservées aux autres passagers !

Souvenons-nous que dés le départ les quatorzaines étaient strictes  : interdiction absolue de croiser d’autres personnes ou d’être en contact ou de fréquenter des lieux où d’autres pouvaient passer. Bref c’était cela une vraie quatorzaine et le préfet s’en targuait tout en rappelant la lourdeur du dispositif.

Aujourd’hui soyons bien clairs : l’Etat a décidé d’assouplir considérablement les conditions dans lesquelles se font les quatorzaines, alors qu’il l’assume sans détour.

J’ai cité le cas d’un entraîneur de l’ASSP mais des situations ubuesques comme celles-là il y en a d’autres qui me sont rapportées où le voyageur est autorisé à rester dans un foyer où vivent d’autres personnes … bien loin du protocole initial des quatorzaines que nous avons connues.

Pour illustrer tout cela, parlons plongée sous-marine : avec le strict respect des quatorzaines nous avions une combinaison étanche mais avec les quatorzaines allégées, … nous avons des combinaisons semi-étanches  qui, par définition, sont nettement moins performantes.

Cet assouplissement est-il une surprise ?
Non, et je l’avais déjà dit et même écrit au premier ministre : avec l’augmentation des flux de passagers à l’entrée sur le territoire, l’Archipel n’étant pas en mesure de faire respecter les quatorzaines strictement, il était évident que le dispositif évoluerait.

L’Etat nous tient régulièrement informé de ce qu’il a envie et étrangement cet assouplissement sanitaire, je l’ai découvert comme beaucoup d’entre vous et oui il me choque.

Alors au bout de 9 minutes d’entretien, l’Etat lâche enfin qu’effectivement un assouplissement a été apporté sur la présence d’une cuisine distincte …..bref tout le monde a compris sur SPM que le cadre des quatorzaines a évolué et pas dans le bon sens.

Je ne suis pas un agitateur de peurs mais un élu responsable. Je l’avoue, je ne suis pas un mouton qui suit aveuglement le Préfet mais je ne suis pas un menteur non plus.

Ce que j’ai relaté par communiqué de presse sur la nouvelle politique sanitaire de l’Etat n’est pas issu de mon interprétation mais bien étoffé par un exemple concret et par des témoignages de gens outrés des propos du préfet qui ne manque pas d’aplomb, il faut au moins lui reconnaître cela.

J’ai lu ce qu’a écrit Gwenaël LEPRIOL (Collectif 114N) qui a eu l’honnêteté d’admettre que le collectif s’était sans doute fait balader sur la quatorzaine, ce constat ne m’étonne guère. Entre les discours officiels et la réalité du terrain, il y a un fossé dont s’accommode très bien certains.

L’Etat a mis en place un protocole stricte de quatorzaine dés le début de la crise , qu’il le respecte a minima jusque la fin de l’état d’urgence sanitaire et qu’il cesse de le faire évoluer discrètement tout en affirmant publiquement que rien n’a changé. 

Je reviendrai ultérieurement sur le nouveau protocole sanitaire d’après 10 juillet évoqué par l’Etat.
Celui-ci n’est pas issu des consultations locales menées par le Préfet mais a déjà été annoncé publiquement par Annick Girardin à l’assemblée nationale, il y a déjà plusieurs jours, lors de la discussion en 1ère lecture de la loi mettant fin à l’urgence sanitaire. Grâce à mes lectures, j’ai évité une réunion préfectorale inutile jeudi dernier ….

Un commentaire sur “Quatorzaines : la vérité si je mens !

Ajouter un commentaire

  1. C’est vraiment désolant. Je trouvais que le préfet jusqu’au retour des étudiants avait plutôt bien géré les choses en concert avec les élus locaux, sénateur et député compris. Et depuis ça va de contre vérité en contre-vérité. Il n’y a qu’à se rappeler les conditions du retour des étudiants de Montréal pour se rendre compte combien le dispositif a été allégé pour ne pas dire abandonné. Ce gouvernement, dans lequel se trouve Annick Girardin, doit détenir la palme du mensonge.
    Il n’y avait pas de masque, ils étaient donc inutiles. Il n’y avait pas de test, ils étaient donc inutiles. Il faut relancer l’économie par les vols directs , les quatorzaines deviennent inutiles !
    La ministre locale ne sortira pas grandit de cet épisode historique qui aura révélé que l’opportunisme ne fait pas bon ménage avec la loyauté et la franchise.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :