Quai des ferries : phoque partout

Fallait-il s’étonner de ce nouveau délai imposé pour le lancement de la construction du quai des ferries ?

J’aurai pu m’étouffer en regardant le journal télévisé ce mercredi 18 novembre mais non, tout cela était prévisible. A chaque fois que nous avons l’impression d’avancer il n’en ai rien. Depuis le début de ce dossier, nous subissons une véritable dictature technocratique de l’Etat et les discours hypocrites de « l’Etat est là pour vous aider » ne rassurent en rien sur l’avenir de l’Archipel. Je suis même très inquiet et je ne suis visiblement pas le seul (https://denisgarnier.blog/2020/11/19/la-guerre-des-clans-a-saint-pierre-et-miquelon/)

Entre le choix du site qui a été un feuilleton à lui seul, l’entêtement de l’Etat, un projet considéré comme gigantesque par Annick Girardin elle-même (un HUB maritime la gênait moins à une certaine époque) … le risque de trouver des munitions au fond de l’eau …..bref, tout ce démontage de dossier a été savamment orchestré à dessein politique.

Dans l’archipel, quelques fonctionnaires hauts gradés en quête de chefferie sont au service d’une idéologie politique qui se heurte inlassablement à l’intérêt général du territoire. Reculent-ils pour autant ? Non, ils persistent.

Certains, beaucoup (?), travaillent avant tout pour leur carrière mais pas pour le territoire mais, dans certains cercles, cela fait bien de briller. Je me suis affronté à certains d’entre eux lors de mes présidences mais j’ai aussi eu plaisir a travailler en confiance avec …. trop peu, malheureusement.

Il y a de façon notoire, un calcul politique destiné à faire en sorte que ce projet de ferries soit retardé au maximum pour discréditer le conseil territorial alors que la magie permet que le projet de quai de croisière soit lancé. Le seul bémol a été les appels d’offre infructueux mais rien sur le plan environnemental, pas de phoque … tout roule quand l’état pilote.

Cet archipel glisse progressivement parce que nous subissons une administration qui freine notre développement, qui par excès de zèle le plus souvent, aimerait faire comme ailleurs, aimerait aussi nous apprendre à vivre. Mais nous ne sommes pas ailleurs et nous savons vivre.

Alors oui il y a des phoques ! Forcément mais fallait-il le découvrir après tous ces mois de travail alors que, comme l’a dit Bernard BRIAND, cela a forcément été vu par l’Etat lors des travaux de la digue où séjournent ces phoques, non ? L’Etat s’est-il soucié sur le bien-être des phoques lors des tirs de mines pendant les travaux de la digue ? Pas entendu d’avis là-dessus me semble-t-il …

Incompétence ? Zèle ? Volonté de ralentir le projet ? Je dirai tout à la fois.

Soyons « rassurés » sur le fait que ce n’est pas fini. J’ai trouvé le président Briand bien zen en télévision quoique sans doute un peu abasourdi par ce nouveau délai supplémentaire.

Bientôt on nous dira qu’on risque de trouver des bouteilles de la prohibition au fond de l’eau …. et que donc l’Etat va lancer des fouilles archéologiques !

Allons-nous continuer à subir sagement ces débilités, en silence, ce diktat d’une minorité zélée au service d’une ambition politique au mépris des intérêts de l’archipel ?

Alors oui, définitivement : phoque partout.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :