Quelles réponses au fiasco de la formation professionnelle à Saint-Pierre et Miquelon ?

Ce mercredi 16 novembre 2022, j’ai interrogé le gouvernement sur le fiasco de la formation professionnelle à Saint-Pierre et Miquelon.

Plusieurs dysfonctionnements sont pointés du doigt mettant les acteurs de l’Archipel dans le flou le plus total et créant des ruptures d’égalité entre administrés :

  1. Impossibilité de faire valoir sur l’archipel ses droits à formation au travers du compte personnel de formation (CPF)
  2. Nécessité reconstituer les droits à formation depuis la création du CPF pour les bénéficiaires du dispositif sur l’Archipel
  3. Absence de réponse de l’Etat sur la demande d’agrément d’un OPCO local depuis juillet 2021
  4. Insuffisance du pilotage des dispositifs par l’Etat : aucune réunion du CEFOP depuis de trop nombreux mois malgré les demandes de la collectivité
  5. Nécessité de proroger les crédits formation inscrits au contrat de développement dans la mesure où ce contrat a été prorogé.

La ministre Carole GRANDJEAN s’est engagée sur mes demandes et m’a proposé une rencontre avec le Député LENORMAND afin d’assurer un suivi étroit de ce dossier qui est un des piliers d’attractivité et de développement sur l’Archipel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :